2018 Année blanche fiscale ??

L’impôt sur le revenu payé en 2019 correspondra aux revenus de 2019, sans pour autant nous dispenser de compléter une déclaration de revenus 2018 au printemps 2019 et ainsi de suite. Les dépenses ouvrant droit à des réductions ou crédits d’impôts en 2018 seront prises en compte afin de ne pas ralentir l’activité économique.

Il n’y aura pas d’impôt sur les revenus professionnels 2018 si ceux-ci correspondent à des revenus habituels. Votre déclaration sera ainsi comparée à celles de 2015, 2016 et 2017.  La quote-part des revenus professionnels excédant le montant le plus élevé des 3 années sera taxé ; si vos revenus sont inférieurs, vous bénéficierez d’un Crédit d’Impôt en sus des autres crédits d’impôt.

Les revenus fonciers sont impactés de vos dépenses si vous déclarez ceux-ci au régime réel. Selon que les travaux génèreront un déficit foncier ou non, les dépenses faites en 2018 seront respectivement avantageuses fiscalement ou « moins rentables » que s’ils avaient été faits en 2017.

Les dividendes sont désormais soumis à un impôt forfaitaire de 30%, appelé « flat-tax », comprenant 17.20 points de prélèvements sociaux. De ce fait l’IR est au taux de 12.80%. Vous pouvez renoncer à cette « flat-tax » si votre tranche d’impôt est inférieure à 30% ; les dividendes sont taxés à l’IR après abattement de 40%, soit un taux d’IR net de 8.4% si vous êtes dans la tranche d’IR à 14%.

Chaque cas étant particulier, nous sommes à votre disposition pour simuler et optimiser votre imposition 2018.

Edwige Baudoux2018 Année blanche fiscale ??

Déclarations revenus 2017 & Prélèvement à la Source

Les gérants de sociétés ont sans doute complété la rubrique identique à celle de l’an passé dans leur déclaration de revenus (1AJ). L’administration fiscale vient de contacter l’Ordre des Experts-Comptables pour signaler que la rubrique 1GB avait été créée spécialement pour les gérants puisqu’ils ne sont pas soumis au prélèvement à la source. ERREUR FATALE puisqu’aucun acompte d’IR ne sera calculé pour ces personnes, qui n’auront par ailleurs pas de retenue sur salaire.

Il convient de déposer une déclaration rectificative si vous n’avez pas utilisé la case 1GB. Déclaration en EFI (TéléIR) : ouverte jusqu’au 15 juillet pour déposer une nouvelle déclaration. A noter également que la télécorrection sera ouverte à compter du 31 juillet. Déclaration Papier : vous devez redéposer une déclaration avec un courrier d’accompagnement. Des instructions sont données aux services fiscaux afin que ces déclarations tardives ne soient pas pénalisées.

L’employeur recevra pour chaque employé de la part de la DGFIP le taux d’imposition par salarié à appliquer sur les paies 2019. Ce taux est déterminé grâce aux déclarations de revenus 2017 en cours de traitement ; le salarié peut choisir un taux pour le couple, individuel ou encore neutre qui ne correspond qu’à son salaire. Nous aurons à déclarer pour vous avec les cotisations sociales l’impôt sur le revenu à verser le 15 du mois suivant (une amende de 250 € minimum par déclaration est prévue pour l’entreprise en cas de manquement à ses obligations). Selon les primes ou absences, le montant de l’impôt 2019 sera ainsi collecté au plus près des revenus.

Le taux à appliquer pour tout nouveau salarié sera communiqué par l’administration puisque le salarié n’a pas à le communiquer à son employeur (RGPD quand tu nous tiens) !! La DSN indiquera au fisc que le contribuable est désormais dans votre effectif ; pour le 1er mois le salarié devra compléter par un virement bancaire l’IR non prélevé à la source. Chaque salarié ayant son propre taux de PAS, une rubrique par salarié est nécessaire dans la paie… la simplification et les économies sont pour l’Etat, la charge administrative imposée aux entreprises !

Les indépendants seront prélevés sur 12 mois en 2019 sur les revenus 2019, à eux d’anticiper une hausse ou baisse de revenus pour que les prélèvements soient actualisés.

Edwige BaudouxDéclarations revenus 2017 & Prélèvement à la Source

Protection des données personnelles

RGPD, quel acronyme barbare pour cette obligation européenne depuis le 25 mai 2018. Le Règlement Général de Protection des Données vise à améliorer la protection et confidentialité  des informations que vous détenez sur vos clients, vos salariés et tout autre élément de l’entreprise.

Prévu pour les e-commerces et réseaux sociaux en 1er lieu, le RGPD doit être mis en place dans toute activité. Votre éditeur de logiciel ou site internet a actualisé sa protection de données ; et vous, qu’avez-vous mis en place ?

Attention aux arnaques qui vont fleurir sur le sujet (comme les établissements recevant du public ou le document unique de prévention des risques) puisqu’il n’existe aucune solution type qui réponde à 100% au sujet. Si vous êtes contactez par téléphone, mail ou courrier, vérifier le sérieux des prestataires avant de vous engager !

Edwige BaudouxProtection des données personnelles

Les outils numériques et vous

Incontournable aujourd’hui, internet fait partie de la vie de l’entreprise, même si encore 22% des commerces TPE n’en disposent pas pour leur activité.

Le magazine Touraine Eco, page 11, mentionne que la CCI accompagne les commerçants (toute entreprise inscrite à la Chambre de Commerce) en proposant le diagnostic numérique TPE-PME. Il vous permettra de faire le point gratuitement sur vos pratiques. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, contactez Mme CROUPIE (02 47 47 21 39 / scroupie@touraine.cci.fr) pour un accompagnement numérique sur mesure, dans votre entreprise et avec des préconisations concrètes adaptées à la situation du commerce.

Edwige BaudouxLes outils numériques et vous