Cybercriminalité

1 entreprise sur 4 a subi en 2018 une fraude avérée, alors que 6 entreprises sur 10 n’ont pas de budget alloué pour la Cybermenace. Les petites entreprises sont les plus vulnérables, à cause d’un manque de formation, des procédures inexistantes et un système de protection des données informatiques insuffisant.

Au-delà de la cyber rançon pour décrypter les données bloquées, le temps perdu et le stress engendré sont importants. Les sociétés du CAC40 sont attaquées régulièrement et malgré leurs précautions sont impactées : Fleury Michon a stoppé ses usines de production durant 5 jours en raison d’un virus informatique, 80% des données de la société Picoty ont été cryptées, une rançon de 500 000 € est réclamée !

« Tous connectés, tous impliqués, tous responsables. » tel est le message 2019 de l’Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes d’Information.

Pour vous protéger efficacement, adoptez le réflexe des 3 gestes essentiels : sauvegarde, mise à jour, antivirus ! Rendez-vous sur www.cybermalveillance.gouv.fr et découvrez les gestes simples à mettre en place pour débuter votre protection numérique. Le premier volet du kit de sensibilisation est téléchargeable sur ce lien.

Ne sous-estimez pas ce risque de plus en plus prégnant à cause de nos modes de consommation d’internet. La prévention et le management sont les maîtres mots pour vous prémunir de ces attaques (plus rentables et moins risqués que d’attaquer une banque.

Edwige BaudouxCybercriminalité