Don : solidarité et réduction fiscale

La fin d’année arrive à très grands pas et nombre de contribuables vont verser des sommes à des associations pour favoriser la solidarité, avoir bonne conscience et réduire accessoirement ses impôts.

Le don peut aussi être totalement désintéressé en devenant « donneur de sang bénévole » (https://dondesang.efs.sante.fr/) puisque le sang ou les matières dérivées de celui-ci sont irremplaçables ; 10 000 dons sont nécessaires chaque jour, qu’attendez-vous pour vous y rendre. D’autres personnes consacreront du temps aux animaux abandonnés (https://www.la-spa.fr/), aux personnes démunies, réfugiées (2nde vie à nos vêtements, objets, jouets… : https://tmv.tmvtours.fr/wp-content/uploads/2019/10/TMV_A_20191015_TMV_001_T_Q_0-web-1.pdf?_gl=1*2kyr88*_ga*YW1wLU9fNWxvUDdXU29hM3o1YWpHR0w2REVJWE5GU25XblNnSGptdC13VWl3eTdtZzFuUkJZd3RWVnpxdlhEU3F6Qy0)

Le don en numéraire permet enfin de permettre à un organisme de financer ses actions. Pour autant, sera-t-il déductible en tant que crédit d’impôt sur le revenu ou les sociétés ? Pas forcément puisqu’il faut que l’association ou fondation soit reconnue d’utilité publique. Cela implique une démarche de l’organisme car ce serait « facile » de verser 100 € au club de sport et réduire son impôt sur le revenu de 66 € (60 € de l’IS) … La reconnaissance d’utilité publique est accordée par décision du conseil d’Etat et la démarche indiquée avec le lien suivant : https://www.impots.gouv.fr/portail/professionnel/questions/mon-association-est-elle-dinteret-general-ou-dutilite-publique

L’essentiel est que votre don soit utile pour les autres, quelque soit sa forme. Un sourire est un don !

Edwige BaudouxDon : solidarité et réduction fiscale